Chroniques Cartographiques

Chroniques Cartographiques

L'information à la carte


Carte de France des escrocs !

Publié par Chroniques Cartographiques sur 10 Mars 2015, 18:00pm

Catégories : #Carte de France Sécurité

Oui, je l'avoue, le titre est un peu provocateur. Mais quand même, l'idée de départ est assez simple : chercher l'endroit où l'on peut espérer vivre sans être ni arnaqué ni escroqué en France.

La France des escrocs : les données

Pour avoir une photographie de la France de l'escroquerie, j'ai cartographié les données fournies par le ministère de l'intérieur (DGPJ) sur les infractions décrites ci-dessous, au niveau départemental et pondérées par le nombre d'habitants du département pour visualiser la densité d'escrocs en 2010 :-)

Quelles données?

Les données de la DGPJ regroupent toutes les escroqueries telles que : les faux et contrefaçons, les utilisations frauduleuses de moyens de paiement comme les chèques volés, les falsifications de cartes de crédit, ou encore le travail clandestin et les infractions sur les sociétés (ex : abus de biens sociaux).

Bref, tout l'arsenal de la filouterie existante...

La France des escrocs : la carte

Carte de France des escrocs

Carte de France des escrocs

La France des escrocs : l'analyse de carte

Bien évidemment sur une telle thématique, on s'attend à une prédominance des régions du Sud de la France. Même si cette zone ressort assez nettement sur la carte, on peut pondérer un peu ces clichés.

En effet, même si la Haute-Corse ou le Var ont une forte densité d'escrocs, c'est bien la ville de Paris qui arrive en tête et le Val-d'Oise vient se placer sur la troisième marche du "podium".

De manière étonnante, certains départements comme le Doubs, la Charente-Maritime, la Marne, le Loiret ou l'Eure ont une forte densité d'infractions économiques et financières !

A l'inverse, si vous souhaitez ne pas vous faire escroquer, mieux vaut s'installer dans la Creuse, le Cantal ou le Cher, les départements ayant les plus petits nombre d'infractions.

Mention spéciale pour le Nord-Ouest de la France puisque la Basse-Normandie voit ses trois départements sous la barre des 402 infractions pour 100 000 habitants en 2010. La région voisine de la Bretagne aurait pu faire aussi bien si l'Ile-et-Vilaine n'était pas venue jouer les trouble-fêtes.

Autre article en lien:

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents