Chroniques Cartographiques

Chroniques Cartographiques

L'information à la carte


Carte de France de l'obésité

Publié par Chroniques Cartographiques sur 4 Mai 2015, 10:03am

Catégories : #Carte de France Actualités, #Carte de France Sanitaire et Social

Carte de France de l'obésité

La société withings, qui commercialise des objets connectés, publie sur son site une étude très intéressante portant sur l'obésité et le surpoids dans les plus grandes villes françaises.

Aujourd'hui, grâce aux montres et bracelets connectés, cette société dispose de données exclusives qu'elle exploite afin d'améliorer nos connaissances sur les liens étroits qu'il peut y avoir entre activité physique et santé. J'avais d'ailleurs relayé en début d'année une autre étude portant sur la sédentarité en région.

La carte de France du surpoids et de l'obésité

Sur la carte interactive qui reprend les données de la société Withings et que je vous propose ci-dessous, vous pouvez cliquer sur chaque ville pour voir le taux de surpoids et d'obésité correspondant, cliquer sur les deux petites flèches en haut à gauche pour afficher la légende, ou encore sur "agrandir la carte" en dessous de celle-ci pour améliorer le confort de lecture de la cartographie.

Méthodologie de l'étude sur l'obésité

Le taux de surpoids des villes françaises a été calculé par la société withings à partir de l'IMC (indice de masse corporel) d'un échantillon représentatif de la population française utilisateur des objets connectés.

La représentativité de cet échantillon a été établie en comparant les IMC des utilisateurs Withings avec les données de l’étude Santé de l’INSEE (2006) et l’étude annuelle Opébi sur l’obésité (2012), permettant d’établir des taux de surpoids et d’IMC comparables.

Argenteuil, la ville la plus exposée à l'obésité en France

Selon les chiffres de cette étude, la ville connaissant le plus de problème de surpoids serait Argenteuil avec 55,1% de ses habitants victimes de surpoids, soit plus de la moitié de la population municipale !

Le Havre avec 53,7% et Orléans avec 52,2% sont les deux autres villes de ce triste podium.

A l'opposé, Aix-en-Provence obtient le meilleur résultat de France avec un taux de 35,8%, suivie de Mulhouse (37,11%) et de Besançon (37,5%).

Quelques pistes de réflexion pour les chercheurs

Dans son étude, Withings tente d'apporter quelques pistes de réflexion pour déterminer les causes de ces disparités territoriales.

En effet, la société tente de surligner le lien entre revenu et problèmes de poids en corrélant le revenu médian au taux de surpoids. Ainsi, plus le revenu médian d'une ville est bas, plus il y a de chances de voir l'obésité grimper.

Une autre piste de réflexion est aussi avancée : le niveau d'études. Les villes ayant un taux de diplômés du supérieur important ont tendance à être moins obèses.

Les autres pistes sont par exemple le taux d'équipement en voiture par ménage (moins de sédentarité, moins d'obésité), le niveau des dépenses de santé ou le nombre de médecins.

Pour voir toute l'étude, cliquez ici

Pour aller plus loin

Livres :

Obésité, le nouveau mal français

Sociologie de l'obésité

Obésité : Santé publique et populisme alimentaire

Article :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents