Chroniques Cartographiques

Chroniques Cartographiques

L'information à la carte


Carte de France des températures et de l'ensoleillement

Publié par Chroniques Cartographiques sur 30 Novembre 2016, 09:47am

Catégories : #Carte de France Météo

Après avoir inauguré cette nouvelle rubrique sur le climat avec l'article où pleut-il le plus en France, voici un petit résumé de la situation concernant les températures et l'ensoleillement en France métropolitaine.

Les températures en France sont généralement considérées comme modérées. En effet, les moyennes annuelles ne descendent en dessous de 10°C qu'au nord du pays et ne dépassent 15°C que dans sa partie méditerranéenne. Attention tout de même car cette apparente modération peut cacher des records et disparités assez marqués dans l'année (températures très froides l'hiver en altitude et à l'inverse assez élevées dans le sud l'été).

Température et influence de l'océan

Situé sur sa partie ouest, l'océan agit comme un immense régulateur pour le climat en France. En effet, en se réchauffant et refroidissant plus lentement que l'air, celui-ci module et régule les températures.

L'hiver, la masse d'eau de l'océan qui se refroidit moins vite que l'air et également attiédie par certains courants chauds (dérive nord-atlantique) atténue considérablement l'effet de la latitude (position nord/sud sur la planète). Ainsi, de la Normandie jusqu'au Pays Basque, les températures hivernales varient de 6°C à 8°C (voir carte ci-dessous), ce qui est assez doux par rapport aux températures du Québec, situé sur la même latitude. Ce thermorégulateur qu'est l'océan agit sur l'ensemble de l'Europe de l'ouest. On peut aussi le constater en comparant les températures hivernales entre New-York et Madrid, toutes deux situées à la même latitude.

Bien évidemment, plus on s'éloigne à l'est et plus cet effet océanique diminue. Sur la carte ci-dessous nous observons pas moins de 6°C d'écart entre les températures moyennes de janvier entre Brest et Strasbourg.

A l'inverse, cet effet océanique modère avec les mêmes mécanismes les températures estivales (voir la différence Brest / Strasbourg en Juillet sur la carte).

Température et altitude

Egalement, le relief influe fortement sur les températures enregistrées en France. En effet, malgré les fortes influences combinées de la latitude et de l'océan, l'altitude joue sur les températures et à mesure qu'elle croît, les degrés décroissent. Le record de température négative a été enregistré à Mouthe, dans le Doubs le 17 janvier 1985 avec une température à -41,2°C !

Carte de France interactive de l'ensoleillement et des températures

Sur cette carte est représenté le nombre d'heures d'ensoleillement par an pour les principales villes de France. En cliquant sur les villes vous aurez également accès aux températures moyennes enregistrées en janvier et en juillet pour chacune d'entre-elles.

Pour afficher la carte en plein écran, cliquez ici

Evolution des températures

En observant l'évolution des températures moyennes annuelles en France sur plusieurs années, les scientifiques montrent un réchauffement climatique global indéniable.

Constaté à une cadence irrégulière, ce réchauffement connait une accélération plus prononcée depuis les années 1980. Sur les 50 dernières années, la tendance observée est une évolution de +0,3°C par décennie. Les records de chaleur jamais enregistrés en France ont été observés en 2011, 2014 et 2015 et alors que l'année 2016 n'est pas encore terminée, les experts la prédisent d'ores et déjà comme l'année la plus chaude pour la planète.

Carte de météo France

Carte de météo France

Carte sur 11 décennies de 1900-1909 à 2000-2009.
Les données inférieures à la valeur moyenne de la période 1961-1990 sont caractérisées en bleu et les chiffres supérieurs à celle-ci sont en rouge

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents