Chroniques Cartographiques

Chroniques Cartographiques

Toutes les cartes de France sont ici


Carte collaborative des rues à aménager en priorité pour les cyclistes

Publié par Chroniques Cartographiques sur 3 Décembre 2019, 12:01pm

Catégories : #Carte de France Transports, #Carte de France Actualités

La FUB (fédération des usagers de la bicyclette) a réalisé via son enquête annuelle sur les villes cyclables de France une carte inédite et collaborative très intéressante sur les points noirs rencontrés par les cyclistes, et les tronçons à aménager de manière prioritaire.

A quelques mois des municipales, la forte participation (125 000 réponses cette année contre 113 000 l'an passé) des cyclistes de plus en plus nombreux prouve une fois de plus aux futurs élus que ce mode de déplacement dit "doux" sera l'une des composante forte des déplacements du futur en zone urbaine et périurbaine.  

Grâce à cet engouement enregistré cette année pour contribuer au baromètre des villes cyclables, l'association pourra réaliser son classement sur toutes les villes de plus de 100 000 habitants, 75% des villes de 50 000 à 100 000 habitants et 50% des villes de 20 000 à 50 000 habitants !

Le classement n'est pas encore donné (il faudra attendre le 06 février prochain), mais les premiers enseignements de cette enquête de terrain sont d'ores et déjà visibles sur une carte dynamique.

Carte des points noirs et tronçons prioritaires à aménager pour les cyclistes en France 

En effet, la nouveauté de cette édition 2019 du baromètre des villes cyclables se trouve dans cette carte collaborative permettant aux usagers d'indiquer précisément les endroits qu'ils souhaiteraient voir aménager dans leur commune. Cette partie de l'enquête a rencontré un vif succès puisque 500 000 points noirs et axes prioritaires se sont retrouvés géolocalisés sur toute la France.

Voici donc une belle initiative cartographique pouvant être reprise par les candidats aux municipales désireux d'écouter les remontées des citoyens !

Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à la carte de la FUB

Des halos bleutés et des traits rouge-orangé lumineux se détachent du fond noir. A première vue, on dirait une carte nationale de l’illumination nocturne. Les villes semblent très éclairées, les banlieues aussi, la périphérie plus lointaine un peu moins. En fait il s’agit de la cartographie des difficultés rencontrées par les cyclistes (elle est ici), les « points noirs », passages difficiles, et les « tronçons prioritaires » pour lesquels les usagers réclament un aménagement.  Cette carte zoomable, mise en ligne ce 1er décembre par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) a été établie d’après une compilation des 183000 contributions au Baromètre des villes cyclables, un questionnaire auquel il était possible de répondre jusqu’à samedi 30 novembre. Toutes les villes sont concernées. Le graphisme remarquable, que l’on doit à Laurent Nison et Bruno Adèle, ainsi que la navigation fluide, montrent le succès rencontré par le Baromètre, à tout le moins en milieu urbain. La plupart des points lumineux apparaissent en ville, mais dans toutes les sortes de villes: agglomérations moyennes, banlieues,  cœurs de métropoles, stations touristiques, petites localités, conurbations. Les itinéraires de cyclotourisme, Loire à vélo ou Via Rhôna, ou encore les pistes de l’île de Ré, sont moins concernés: il s’agit bien d’une évaluation de la pratique quotidienne et non occasionnelle.  Un enjeu de sécurité routière. L’enquête est inédite par son ampleur et sa précision. Ses très nombreux enseignements seront scrutés à la loupe par les militants associatifs, les agents des collectivités, les élus, les spécialistes de la sécurité routière, les chercheurs, mais aussi par ceux qui voudraient se mettre en selle, et qui aimeraient savoir quel itinéraire il veut mieux emprunter. Le palmarès des capitales du vélo en février 2020. A ce stade, il n’est pas pertinent de comparer les villes entre elles. Une ville très « éclairée » montre surtout qu’on y a enregistré beaucoup de réponses. L’étape de la comparaison viendra. En février, la FUB diffusera, comme en 2017, un palmarès des villes les plus favorables à l’usage du vélo, ainsi que celui des villes où cette pratique aura été le plus facilitée depuis 2017. Nul doute que les municipalités qui ont réalisé de nombreux aménagements depuis deux ans, Paris, Grenoble, Bordeaux ou Rennes, observeront cette évolution avec attention, à un mois des élections municipales.  Pour l’heure, la belle carte sert surtout à déterminer les endroits où il est difficile de circuler à vélo. Des points noirs apparaissent aux carrefours, à l’entrée des ponts, à l’intersection avec des grands axes, aux abords des gares. Les axes prioritaires correspondent souvent à des boulevards urbains qui pourraient être très pratiques à emprunter à vélo si on n’y était pas sans cesse confronté à de nombreux véhicules motorisés.
Carte collaborative du baromètre des villes cyclables

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents