Chroniques Cartographiques

Chroniques Cartographiques

L'information à la carte


Situation matrimoniale de la France

Publié par Chroniques Cartographiques sur 29 Septembre 2015, 08:52am

Catégories : #Carte de France Population

Situation matrimoniale de la France

Depuis les années 70, la nature du lien conjugal a fortement évolué sous les effets conjugués de l'amélioration de la contraception, de l'émancipation des femmes et de la perte d'influence du catholicisme.

C'est un fait, aujourd'hui les français se marient de moins en moins et divorcent plus souvent.

Nous avions en 1972 (l'année record) 417 000 mariages enregistrés sur l'année contre seulement 231 000 en 2013. A l'inverse, 37 000 divorces étaient prononcés en 1970 contre un peu plus de 130 000 en 2013 !

Union libre et naissances "illégitimes"

Avec la baisse du mariage et l'augmentation des divorces, nous constatons un autre phénomène depuis le début des années 70 : l'augmentation des naissances hors-mariage.

Avant 1970, un jeune couple pouvait vivre sous le même toit sans être marié. On parlait alors de cohabitation juvénile. Mais dès que ce jeune couple désirait fonder une famille, le mariage était tout de suite envisagé pour se fondre dans la norme sociale et ne pas être considéré comme un couple illégitime.

Tout cela a bien changé et en 2014, plus de 8,5 millions de couples (dont 1,4 de pacs) sont des unions hors mariage et 57% des naissances se font hors-mariage.

Evolution du couple français

Finalement en 40 ans, le couple et la structure familiale ont fortement évolué.

Aujourd'hui le mariage n'est plus la norme et la référence pour le couple français. En effet, sur l'ensemble des couples, 57 % sont mariés, 36% sont en union libre et 7% sont pacsés.

L'augmentation des divorces

En constante augmentation à partir des années 70 pour se stabiliser autour de 120 000 à 130 000 par an aujourd'hui, le divorce n'est plus une pratique atypique puisque 1 couple sur 4 divorcera avant la quatrième année de mariage !

La crise économique, la modification du rapport entre les sexes et la perte d'influence de la religion ont vraiment modifié les habitudes et les valeurs des français qui ne voient plus dans le mariage une protection affective et/ou économique.

Certes, le fait de pouvoir divorcer librement et assez facilement est aujourd'hui considéré unanimement comme une liberté fondamentale. Mais cette petite révolution dans l'histoire du couple et de la famille française, ne se fait malheureusement pas sans dommages collatéraux.

En effet, aujourd'hui, 3,4 millions d'enfants sont séparés d'un des deux parents (bien souvent le père) et ils devront s'adapter à une nouvelle vie familiale avec un beau-père ou une belle-mère.

Par ailleurs, 2,5 millions d'enfants sont élevés dans des familles monoparentales. Ici, 85% des parents sont des femmes et sont (d'après l'INSEE) dans cette situation depuis en moyenne 5,6 années contre 4,2 pour les hommes.

Carte de France du divorce

Sur la carte ci-dessous, nous voyons le nombre de divorces prononcés en 2013 ainsi que la part des personnes ayant divorcé parmi la population départementale en âge de se marier.

Situation matrimoniale de la France

En valeur absolue, les départements les plus peuplés ressortent évidemment en tête de classement (Paris, Nord-Pas-de-Calais, Aquitaine, Rhône, Haute-Garonne, PACA).

L'information la plus étonnante et la plus inattendue vient des chiffres relatifs où nous observons distinctement deux zones homogènes : un Nord-Ouest (de la Manche à la Vendée) où les taux sont les plus faibles de France et un Sud-Est (de l'Ariège aux Alpes-Maritimes) qui bat tous les records !!

Ainsi nous pouvons noter ce grand écart entre une Mayenne ayant un taux de divorce de 5,51% de la population et le département des Alpes-Maritimes qui proportionnellement divorce deux fois plus avec un taux de 10,39%.

Bien évidemment, pour une analyse fine du divorce nous ne pourrions nous contenter de cette seule carte statique qui laisserait penser que les individus sont immobiles dans leurs régions de la naissance à la mort. Cette carte n'est juste que le reflet de la population, à un instant t.

Pour télécharger ou imprimer la carte

Pour aller plus loin :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents